L'école de Paris

Marie-Chantal Martinez Par Le 20/09/2014 0

Dans Conférences

Après sa présentation sur "L'école de Paris", Juliette MOTTE conférencière dans le domaine de la peinture de l'Art, a rappelé dans sa conclusion ci dessous les grands mouvements picturaux de l'époque ainsi que des noms bien connus comme "Modigliani, Kisling, Chagall, Van Dongen, Soutine, Valadon, Utrillo..... "
Ces peintres venus d'horizons différents, qui cherchaient peut être "la célébrité" ou tout simplement leur "liberté" dans ce Montparnasse du début du XXème siècle.

Pour nombre d'entre eux, cette célébrité ne viendra que beaucoup plus tard. Leurs personnalités complexes se sont exprimées dans leurs œuvres sans jamais s'affronter, en respectant le talent des autres, laissant ainsi, dans l'histoire de la peinture, une trace à la fois unique et multiple."

Jugez vous même

L'école de Paris : Années 1910-1920

Nous sommes à la fin du XIXème siècle. Depuis l'impressionnisme, né en 1870 et "disparu" en 1186 avec le Néo Impressionnisme, plusieurs grands mouvements picturaux sont apparus.

Certains éphéères comme les Nabis (3 ans 1888-1891) ou le Fauvisme (4 ans 1903-1907), d'autres plus ancrés dans l'époque comme le Cubisme (1907-1914); le Futurisme (1904-1925) ou l'Art Abstrait qui voit sa naissance en 1910.

Paris est alors le centre du monde artistique. Beaucoup d'artistes étrangers (beaucoup sont juifs) cherchent à cette époque des conditions favorables à l'épanouissentment de leur talent et surtout la liberté de peindre. Paris est un mythe qui représente cette liberté.

Chagall dira : "J'ai apporté mes objets de Russie et Paris leur à donné la lumière". L'ensemble des peintres étrangers, arrivés avant 1920 dans la capitale française pour trouver des conditions plus favorables à l'expression de leur art, seront regroupés sous le nom d'"École de Paris".

L'école de Paris n'est pas un style. En marque des différents mouvements de cette époque, ces peintres restent indépendants et chacun d'eux a une personnalité artistique intéressante, originale et personnelle.

Leur art est moins novateur que les Cubistes ou les peintres abstraits et ils restent fidèles à  une réalité de vision, en réaction justement au Cubisme et à l'Abstraction naissante. Mais chacun suivre farouchement sa propre voie.

J. MOTTE

Si vous n'êtes pas venus écouter notre conférencière et voulez en savoir plus sur  cette "école de Paris", cliquez sur le lien suivant :  http://www.aparences.net/periodes/art-moderne/lecole-de-paris/

Ajouter un commentaire