Conférences (3 et 7 ème) UTD 2017-2018 Navigateurs et Explorateurs au XVIII

DES NAVIGATEURS ET AVENTURIERS AU XVIII SIECLE

 

De La Pérouse et Barthélémy de Lesseps

 

Sous l'impulsion du Roi Louis XVI et dans le but d'effectuer une exploration de l'océan Pacifique ....

La Pérouse

Sous l'impulsion du Roi  Louis XVI et dans le but d'effectuer une exploration de l'océan Pacifique afin  :

  • - d'établir de nouveaux comptoirs commerciaux
  • - d'ouvrir de nouvelles routes maritimes
  • - d'enrichir les connaissances et les collections scientifiques,

Deux navires, la Boussole et l'Astrolabe appareillent de Brest en Aout 1785 avec à leurs bords 220 marins, officiers et savants français pour sillonner le monde sous le commandement de La Pérouse.

À bord de l'un des deux vaisseaux, l'Astrolabe, embarque également Barthélémy de Lesseps, un jeune homme de 19 ans à qui l’on a donné le titre de Vice Consul de Russie et qui  parle couramment quatre langues dont le Russe.

Un long voyage se prépare, Amérique du sud, Cap Horn, océan Pacifique, Corée, Japon, péninsule du Kamtchatka, région où La Pérouse confie à de Lesseps des documents secrets  (cartes, notes , journaux ...  )  pour qu'il les remette au roi Louis XVI  à Versailles par voie terrestre, soit 13000 km de là et alors que les deux vaisseaux repartent en septembre 1788 en direction de Botany  Bay  en Australie, où ils rencontreront des navigateurs britanniques.

 

 

Ferdinad de lesseps 2

Barthélémy de Lesseps, débarqué seul, part dès le début Octobre 1787, en traversant la péninsule  du Kamtchatka, mais aussi la Sibérie orientale  pour se lancer dans une fabuleuse aventure sur le territoire russe aidé par un fidèle cosaque Kamtschadale avec qui il affrontera mille périls dont le froid , la famine, la  maladie,  les ours, et les embuscades des autochtones au cours d'un voyage de 13 mois par terre, en traineaux tirés avec des chiens, des rennes et par mer en bateaux tirés par des forçats et au bout duquel il remet à Versailles tous les documents qui lui ont été confiés, les seules traces écrites sauvées de l'expédition jusqu'au Kamtchatka et avec le récit du voyage terrestre.

 

 

 

Quant aux navires de l'expédition de La Pérouse ils s'échouent à Vanikoro où des survivants s'installent temporairement mais disparaissent à jamais, ceci mettant  un terme à cette expédition.  En 1791 une expédition de recherche est  lancée sans succès vers cette zone et ce n'est  que vers 1827  que Peter Dillon trouve et ramène à Paris des objets provenant du naufrage, ceci sera confirmé par  Dumont d'Urville qui découvre les restes d’un des deux navires dans l'archipel des iles Santa Cruz (iles Salomon ) au nord du Vanuatu.

Au terme de son voyage de Lesseps reste d'abord en France avant de rejoindre le consulat de France à Constantinople, puis il ira exercer ses talents de diplomate à St Pétersbourg  mais  il subit les contre coups de la politique de Napoléon Bonaparte en étant emprisonné et exilé. Cependant  après la chute de l'Empire français, la Restauration le nomme consul général de France à Lisbonne où il mourut en service.

 

 L’administrateur du site  ( L.C)